Stage Hippocampe du 28 au 30 mars 2011

La classe

Classe de première S1 du Lycée Victor Hugo (Marseille).

Professeur: Franck Malige.

Le stage

Thème proposé par Pierre Arnoux: Fractales, pliages de papier, nombres complexes.

Tuteurs: Audrey BOUCHOT - Rémy BERGASSE - Florent ROVETTA (Agrégatifs).

Déroulement du stage et séance de posters dans les locaux de l'IREM.

Fractales, pliages de papier, nombres complexes

Présentation générale

Détail des groupes

Quelques commentaires d'élèves

Ces trois jours de stage ont étés intéressants car cela m'a permis de travailler sur un sujet mathématique assez singulier. On a pu travailler en groupe et proposer ses idées. J'ai pu aussi découvrir plus en profondeur la fac de Luminy. Cependant les trois jours ont étés particulièrement fatiguants à cause du long trajet.

Julien Martinez

J'ai beaucoup apprécié ce stage car il nous a permis d'étudier d'une nouvelle façon, selon notre propre rythme et nos idées avec des étudiants en Mathématiques. Voilà pourquoi je l'ai trouvé très original. Jamais je n'aurais cru que nous pouvions aller aussi loin dans de telles recherches. En observant au début le carré, ou plutôt le tapis, de Sierpinski, je me demandais si on pourrais en dire beaucoup de choses avec notre niveau mais nous avons eu de nombreuses idées même si on bloquait souvent. C'était cependant vraiment intéressant de travailler de cette manière. Ce qui m'a aussi beaucoup plu c'st de découvrir le campus qui est vraiment impressionnant, peu comparable au lycée dans lequel nous sommes. Enfin, ce que j'ai le plus apprécié est la présentation que nous avons faite à la fin du stage. Nous avons montré nos recherches à des gens qui semblaient vraiment intéressés. Cela a donc été vraiment attrayant de leur expliquer ce que nous avons pu faire. Ce stage nous a aussi beaucoup appris, comme les dimensions..., des choses que l'on aurait surement apprises difficilement normalement. J'aimerais donc remercier les organisateurs de ce stage et notre professeur de mathématique qui nous a permis de nous surpasser.

MSAIDIE Leila.

J'ai participé à un stage de trois jours sur le campus de Luminy, où on a étudié des fractales comme le tapis de Sierpinski. J'ai particulièrement aimé le fait que l'on est plus autonome et indépendant, que l'on a du majoritairement (99,9%) réfléchir de nous-même, apporter des solutions à des choses que pas tout le monde connaissait et faire des choses que l'on aime pendant trois jours. En effet, contrairement à l'école où on est forcés de suivre des cours de français, d'histoire, etc... matières que je n'apprécie pas d'ailleurs. Ce stage m'a aussi permis de me donner une idée sur la poursuite d'études après le master (un doctorat), et m'a donné l'envie de faire un doctorat. Cela ne me derangerait pas. Avant, je me demandais « mais qu'est ce que l'on peut faire pendant deux ou trois ans à faire la même chose? Dans quels buts? » J'ai ma petite idée sur la réponse, je pense que ce serait de découvrir de nouvelles choses et lorsqu'on aime ce que l'on fait, on ne voit pas le temps passer. Par exemple, lorsque j'étais à Hippocampe, je regrettai la courte durée du stage car tellement j'aimais ce que je faisais que j'aurais aimé avoir plus de temps et découvrir plus de choses. Je souhaiterai aussi ajouter que ce stage m'a aussi permis de découvrir un peu l'univers universitaire en plus des journées du futur bachelier. Par contre, étant des adolescents, refaire la même chose toute la journée peut être fatiguant et on a parfois le cerveau « saturé ». Je proposerais alors qu'il y ait des moments de détente pour nous remettre le sourire aux lèvres et réactiver automatiquement nos neurones et nos cerveaux. Par exemple, j'ai participé à une session de parlement européen des jeunes (PEJ) qui est une association apolitique à but non lucratif visant à sensibiliser les jeunes de moins de 26 ans à la citoyenneté européenne. On a du travailler pendant trois jours sans relâche comme des députés européens, proposant des lois, etc... Mais entre nos huit heures assises dans la même salle, on faisait des jeux drôles où on chantait tous et bougeait au moins toutes les deux heures pendant 5 minutes. On a aussi eu une euro-party, etc...Tout ceci ne sont que des idées pour améliorer ce stage car il fut tres interessant mais seulement un détail n'allait pas : faire des mathématiques non-stop sans un moment de détente. J'espère que plusieurs classes après moi auront la chance de participer à ce stage là, c'est une occasion à ne pas rater et très enrichissante.

Soumayyat MOHAMED ALI

Ce projet m'a fortement intéressé car j'y ai appris beaucoup de choses par moi-même. Le premier jour était un peu fatiguant car on a passé la journée à faire des recherches sur un sujet que l'on avait jamais vu, mais qui était intéressant : le tapis de Sierpinski. Dès le deuxième jour nous avons fait le lien avec plusieurs autres sujets et, à force, c'était plutôt amusant. Le troisième jour, on a commencé nos panneaux avec des feuilles en couleur. On y a mis beaucoup de choses, pour les exposés l'après-midi. L'exposition s'est très bien passée, nous avons présenté notre sujet à beaucoup de personnes qui ont beaucoup aimé ce que l'on a fait, il y a même un professeur auquel on a appris quelque chose. S'il y avait un autre projet comme celui-là, je le referais.

Myriam BRICHE

Lors de la première séance, nous avions plusieurs choix de sujet. Notre groupe a choisi parmi trois les sujets proposés, de travailler sur le tapis de Sierpinski. Durant les trois jours du stage à Luminy, nous avons fait beaucoup de recherches sur ce sujet. Du tapis, c'est à dire du carré de Sierpinski, nous sommes passés au triangle de Sierpinski. De plus nous avons fait le lien avec le triangle de Pascal. Le dernier jour nous avons fait nos affiches, posters, avec une feuille A0 et des feuilles de couleur. L'après-midi, nous avons présenté nos recherches aux scientifiques qui ont trouvé notre sujet et nos recherches « magiques», « très bien » et « interessants». Mon avis personnel : J'ai trouvé ce stage très intéressant et ludique. Il a enrichi ma culture générale.

Afaf MESSAOUDI

C'est un moment à faire car c'est trois jours d'apprentissage, de liberté et de découvertes qui peuvent nous faire du bien. On a des horaires stables et une bonne ambiance même si on est encadrés. En gros, c'était très bien et très organisé car avec le projet qu'on devait présenter on a un contact avec des personnes qui ont un bac +5 minimum.

Marcel METIVIER

Le stage hippocampe est un moment que j'ai bien apprécié à plusieurs niveaux. D'une part, il a été bien organisé ainsi le service de restauration en a été de même. J'ai bien aimé le fait d'être mis dans la peau d'un « petit chercheur » sur un sujet qui, au début, ne paraissait pas du tout comme mathématique. Le fait de souvent en tirer des leçons m'a ouvert l'esprit sur d'autres sujets que l'on ne considère pas du tout mathématiques. Puis j'ai beaucoup aimé le fait d'être plongé dans une atmosphère étudiante, ce qui permet d'appréhender le plus tôt possible les études post-bac. Et je remercie le personnel qui a pu mettre tout cela en place ainsi que ceux qui ont pu nous aider lors de ce stage.

Abdellah DJOUDER

Hippocampe: Stages/2011-03-28 (last edited 2015-09-11 13:14:58 by LionelVaux)